sophrologie pour réussir bac

Bac et sophrologie, un duo gagnant !

Si la sophrologie ne peut pas faire de miracles et ne pourra pas permettre à un élève qui n’a pas appris sa leçon de mathématique ou d’histoire de réussir l’examen… Elle peut en revanche être bénéfique pour les futurs bacheliers en ce qui concerne notamment la gestion du stress, la concentration, travailler la mémoire et même la confiance en soi !

En effet, pour réussir le baccalauréat, il est nécessaire de travailler régulièrement et de manière sérieuse. Néanmoins, cela ne suffit pas toujours et il arrive que le stress prenne le dessus sur les élèves du lycée les empêchant d’atteindre les résultats mérités. La sophrologie peut alors devenir un allié de premier choix pour aider le l’élève à gérer ses émotions, contrôler son stress et arriver serein pour les épreuves sur tables ou orales.
Il s’agira de commencer en amont car, en s’y prenant à la dernière minute, dans la précipitation, les effets seront plus limités. L’idéal est de démarrer vers février pour mettre en place des séances régulières chaque semaine ou tous les 15 jours pour avoir réalisé une dizaine de séances avant le mois de juin et permettre au futur bachelier (oui, parce qu’on y croit !) d’arriver sereinement sur la dernière ligne droite.

Outre le stress, d’autres problématiques pourront être traitées comme par exemple l’amélioration de la concentration. Durant les épreuves ou dès les révisions, il peut être compliqué pour certains de réussir à se concentrer sur des cours, des lectures, des exercices. Cela peut donc être bénéfique de se pencher là dessus afin de permettre à l’adolescent de travailler plus efficacement pour apprendre et réviser.

Enfin, il peut être difficile de parler devant un professeur lors d’un oral, cela peut-être travaillé en sophrologie pour aider le lycéen à ne plus perdre ses moyens pendant les oraux qu’il aura à passer pour les épreuves du bac.

Et plus globalement, on peut aussi grâce à la sophrologie travailler la confiance en soi de l’adolescent pour aborder plus sereinement cet examen qui marque la fin du lycée mais le début des études supérieures. Chercher à développer la confiance en lui, pourra lui permettre de d’accéder de manière plus assurée à cette nouvelle étape de vie.